Send Only Oked Documents

Langue :

Avenir
Feder
Fntc
Ces
Spn

Brevets en tatouage

De nombreuses applications nécessitent de pouvoir accoler des données à un document en sus de celles accessible par lecture visuelle. Ces données additionnelles peuvent répéter tout ou partie des données visuelles accessibles ou être des données complémentaires nécessaires à un processus métier ou à informatique.


Pour ajouter des données à un document il existent divers procédés, comme par exemple: Codes à barre, Codes à barre 2D, watermarking.


Les codes à barres nécessitent d'adapter l'esthétique du document à son insertion. Sur des documents de type administratif, il est difficile de mettre plus d'un code à barre par page, qu'il soit simple ou 2D.


Le Watermarking est une technologie qui permet d'ajouter de l'information à une image, elle nécessite donc soit la préexistence d'image dans le document soit l'ajout artificiel d'une image ou équivalent. Pour un document purement textuel, l'ajout d'une watermark peut accroitre considérablement la taille du fichier.


Le tatouage que nous avons breveté prend directement appui sur le texte du document. Il se superpose au texte comme si nous écrivions un deuxième texte par-dessus le premier sans gêner la lecture visuelle de celui-ci. L'information n'est pas codée par le biais d'une caractéristique du caractère comme le propose l'art antérieur mais par reconnaissance statistique (classification) de variations globales prédéfinies d'un même caractère.


Dans l'application du procédé du tatouage que nous préconisons et que nous avons développé, nous déterminons pour chaque caractère 4 variantes prédéfinies, ce qui nous permet de code 2 bits d'information par caractère, soit un octet pour 4 caractères, et donc jusqu'à 20 octets pour un ligne de 80 caractères, soit environ 10 octets d'information utile par ligne (les 10 autres octets sont utilisées pour le protocole et la sécurité).


L'information utile peut être elle-même codée sous forme de plusieurs sous-séquences (nous préconisons 3), ce qui permet de disséminer l'information de façon optimale pour un exploitation par Smartphone (flashage photo). Ainsi chaque partie élémentaire du texte du document pourra être flashé et exploité en mobilité à la manière d'un code à barre classique.


Nous avons mis en œuvre différents encodages de documents utilisant ce tatouage. il résulte de ce procédé que:

  • l'encodage peut être extrêmement rapide (il ne ralentira pas une production de masse)
  • l'encodage d'un document électronique (PDF) produit un fichier de taille comparable au fichier non codé,
  • le décodage d'un document peut être extrêmement rapide (pour certains décodages nous pouvons avoir une performance de moins d'un dixième de seconde par page).
  • l'encodage peut varier en fonction de la page du document voir du paragraphe ou de la ligne, ce qui permet d'envisager la sécurisation de diffusion des ebooks ou de définir des applications de réalité augmentée très pertinentes.
  • l'encodage est hybride: il est adapté aux documents électroniques et aux documents papiers.
  • si un document électronique (ex. PDF) est encodé, l'encodage subsiste si le document est convertit dans un format image (ex. JPEG) ou si le document est imprimé.
  • si un document papier est encodé, l'encodage subsiste si le document est numérisé pour produire un document électronique.

Mentions légales | Nous contacter